Le bain froid : tout le monde en parle !

Des articles dans la presse, des reportages audio-visuels, des nouveaux records du monde. Depuis quelques années, la presse en parle chaque hiver et l'engouement des gens ne cesse d'augmenter. J'ai moi-même été interviewé pour le magazine Générations (à découvrir ici) ! De plus en plus de curieux s'essaient à cette pratique, avec plus ou moins de succès. En solo ou entre amis, avec son prof de yoga ou en suivant un tuto Youtube.
 

Tout se dit, tout se raconte, mais qu'en est-il vraiment ?

DSC00091.JPG

C'est quoi le bain froid ?

C'est avant tout une pratique sociale, ça se pratique en groupe et même si pratiquer seul n'est pas interdit cela nécessite certaines connaissances sur le fonctionnement de son corps.

Pour comprendre comment bien se sécuriser.

Ce sera l'objectif de la première session de l'initiation et de sa vidéo de théorie.

A l'issue de cette première session, vous saurez pourquoi 1 minute par degré ce n'est pas un protocole de sécurité suffisant. Nous verrons ensemble d'autres repères physiologiques qui permettent de graduer la durée et la force de votre baignade.

pictos bain froid.png

Mais on risque de tomber malade ?!

Le froid ne rend pas malade. Il pousse les gens à s'enfermer dans des espaces confinés et à 22 degrés. A cette température, on favorise la transmission des germes, et les habits en laine gardent mieux l'humidité, permettant ainsi une meilleure propagation. Plus on a de couches, plus on offre un nid douillet aux germes en tout genre. De plus, l'hiver (saison de repos selon la nature...) le stress du travail et le manque de soleil favorisent les états déprimés qui affaiblissent la réponse immunitaire.

Par contre, découvrir sa peau un matin d'hiver ensoleillé favorise la production de vitamine D et les UV éliminent les pathogènes à la surface de la peau.

Le faire en groupe favorise la production de sérotonine et d'autres neurohormones. Quant au bain froid, lui il renforce le système immunitaire. Ce sera le sujet de la seconde vidéo et de la deuxième session.

DSC00125.JPG

Chaque personne est psychiquement et physiologiquement différente. Et si le cours est donné en groupe, c'est parce que le groupe est important. Le bain froid exige un certain lâcher-prise sur ses a priori, ses croyances, ses capacités. C'est pour ça aussi qu'il aide à régler des états post-traumatiques "Légende perso". Notre cœur est un organe qui se rythme avec nos états psychiques. Apprendre à le calmer, c'est apprendre à se maîtriser. Comment ça marche ? Ce sera le sujet de notre troisième session.

Moi j'en suis incapable !!!

les6pictos4.png

Méditation

La quatrième session sera dédiée au système nerveux, à la méditation, au mindset. Une sortie bain froid n'est pas complète sans ce moment particulier. La méditation en situation de froid est une méditation particulière, mais après 4 jours à vous adapter et à apprendre vous serez suffisamment prêts pour cette expérience. Le cinquième jour lui sera là pour me montrer que vous n'avez plus besoin de moi.

DSC09965.JPG

Un peu d'histoire

Le Bain froid est pratiqué depuis toujours, ne serait-ce que parce que l'eau chaude au robinet est un confort arrivé dans les années 60. Tout au long de l'histoire, prendre un bain chaud est considéré comme un luxe.

En 377 avant J.-C., Hippocrate enseigne déjà à ses élèves les vertus de l'alternance du chaud et du froid en fonction de l'état du patient.

A Rome, les premiers thermes sont froids. C'est avec l'avènement de la Rome impériale que les thermes chaud et froid font leur apparition et avec cette révolution le développement des maladies comme la lèpre. L'hygiène est très importante pour les romains mais eau chaude + grand nombre de personnes dans un même lieu et dans une même eau engendrent inévitablement la diffusion des pathogènes. Pour nous, il serait inconcevable de mettre un pied dans un therme romain tellement cela nous semblerait insalubre.

bainfroid-kneipp.webp

En Europe, les traités de médecine parlant du froid sont présents tout au long de l'histoire. La méthode change et évolue en fonction des théories médicales ( théorie des humeurs, des miasmes, etc.) et en fonction des changements de société.

Les premiers traités scientifiques sur la pratique thérapeutique du froid apparaissent vers le 18 ème siècle. C'est un Allemand, Johann Siegmund Hahn, qui va publier en 1738 "Leçon sur la puissance et l'efficacité de l'eau froide sur le corps humain, en particulier les maladies en utilisation interne et externe".

Au 19ème siècle, c'est Sébastian Kneipp, un religieux qui réussit à soigner sa tuberculose à l'aide du froid, qui va publier en 1886 "Ma cure d'eau". Cet écrit se diffusera dans toute l'Europe. Il va également fonder une clinique et ses centres vont se multiplier, faisant connaître ainsi sa méthode. Aujourd'hui, son nom est malheureusement synonyme de marque et nous sommes très loin de la pensée originelle de l'auteur.

De nos jours, bon nombre de méthodes s'enseignent; le Tummo/Toumo, la méthode Wim Hof, la méthode Kneipp, et tout un tas de choses se disent et se racontent. C'est à travers des lectures, expérimentations et expériences de ma pratique d'enseignant d'initiation au bain froid depuis 3 ans, que j'ai développé ma méthode sur 5 sessions, apportant chacune un aspect important de la pratique, afin de vous permettre d'expérimenter la méthode et ses bienfaits.

 

Ce qui compte, c'est ce que vous allez expérimenter par vous-même!

Les contres-indications à la pratique du bain froid

La pratique du froid n'est pas sans effet sur l'organisme. Autant quand un corps est en bonne santé, la pratique du froid ne pose aucun problème et est même un outil majeur de prévention. Autant dans un corps déjà fatigué par le combat contre la maladie ou un stress chronique fort, les réactions peuvent parfois être spectaculaires . Cela nécessite une vigilance accrue de ma part pour vous suivre et il nous appartient de faire tout notre possible pour que ces manifestations, ces crises de réequilibrages se passent dans les meilleures conditions.

En cas de doute sur votre état, merci de me contacter directement.

Pratique du bain froid sous supervision médicale

Toute pathologie qui nécessite une prise de médicament implique une autorisation de votre médecin pour pouvoir vous inscrire à l'initiation. Toutes ces situations personnelles doivent être signalées. Vous pouvez prendre contact avec moi pour décider ensemble d'une approche bénéfique à votre état, que ce soit en initiation ou en cabinet avec des traitements complémentaires. 

Liste de contre-indications demandant l'aval médical

  • Maladie Auto-immune

  • Diabète type 1 & 2

  • Hernie discale

  • Asthme

  • Maladie Gastro-intestinale

  • Maladie cardiaque stabilisée

  • Maladie psychique suivie
  • Antécédant de thrombose & flébite

  • Tout autre maladie chronique impliquant une prise médicamenteuse

Les contre-indications absolues

  • Traitement chimiothérapique en cous

  • Maladie chronique non suivie par un médecin
  • Système cardio-vasculaire décompensé

  • Maladie du système ventilatoire 

  • Maladie virale & bactérienne en traitement

  • Maladie psychique non suivie